J’ai voulu commencer à rédiger cet article de but en blanc, et puis ça fusait dans ma tête. Ça fusait dans tous les sens même! “L’Allaitement Maternel : Racines de vie”, une évidence. En fait, quand j’étais plus jeune et que je faisais des photos des jeunes parents avec leurs nouveaux-nés, je ne peux pas dire que j’avais un avis sur la question : allaitement ou bib pour moi c’était pareil, chacun ses choix, sans jugement aucun. Et jusqu’à l’année dernière c’est un choix qui ne m’avait jamais tracassée… Puis j’ai porté la vie… Et ma vision des choses a évolué!

Alors j’ai pensé que chercher une basique définition de ce qu’est un mammifère pourrait être un bon point de départ… Grâce à notre ami Google, voici ce que j’ai trouvé : “Les mammifères (Mammalia), leur nom scientifique signifiant « mamelon » sont un groupe d’animaux vertébrés qui nourrissent leurs petits avec du lait produit par les glandes mammaires des femelles (appelées « seins » chez la femme). Ils comprennent 5 400 espèces connues. C’est l’allaitement qui définit les mammifères.” Alors oui, il y a plusieurs critères de différenciation des mammifères par rapport aux autres groupes d’espèces : parmi eux, le fait que l’on ne vole pas, que nous sommes vivipares (c’est à dire que l’on ne pond pas d’oeufs, notre petit se développe à l’intérieur du corps de sa mère puis naît) ou encore le fait que l’on respire grâce à un organe bien connu : nos poumons… mais le premier critère, vous l’avez lu comme moi, c’est l’allaitement de nos petits, grâce à notre corps de femmes, qui est conçu pour ça!

Si aujourd’hui allaiter est devenu un choix militant, écologique, économique, politique et social, cela est relativement récent dans l’histoire de l’humanité puisque l’allaitement était jusqu’à il y a un demi siècle encore la norme… Mais dans la période après guerre, la tendance s’est inversée, tant et si bien que de nos jours, allaiter son enfant est devenu un fait suffisamment rare pour que cela étonne autant le corps médical que notre entourage!… Aujourd’hui, pour moi, allaiter est plus qu’un simple choix comme on choisirait entre tarte aux pommes et tarte aux fraises et c’est pour cela que j’ai décidé d’écrire cet article!

Allaiter c’est déjà répondre à la norme biologique de notre espèce, basiquement ! Ensuite allaiter fait partie du triptyque “Allaitement, Portage, Sommeil partagé” qui sont finalement eux aussi les normes de notre espèce et que l’on regroupe habituellement sous la douce notion de “Maternage proximal”. Et ainsi, allaiter me permet de répondre à tous les besoins de mon enfant sans que je n’aie à me tracasser de savoir si elle a faim, soif, sommeil, besoin de câlins ou de réconfort; le sein est LA première réponse que je propose et qui fonctionne dans bien 95% des cas! Je suis de celles qui pensent que bébé dort mieux dans les bras de sa mère (ou en tout cas à son contact) que n’importe où ailleurs, je suis de celles qui pensent que si on ne prend pas aujourd’hui le temps de materner, d’allaiter, de faire ce métier (qui soit dit en passant est le plus beau du monde!), on ne le prendra jamais, et on se réveillera un jour, nos enfants auront 20 ans et quitteront le cocon familial… Allaiter c’est respecter le biorythme de bébé (son horloge interne – et la nôtre -…), lui faire confiance quant à sa gestion de la faim et de son besoin de sécurité / de réassurance, c’est refuser de chronométrer / mesurer / timer / normer quelque chose qui est naturel et qui n’a pas à être régulé! Allaiter c’est se relier à des savoirs ancestraux, et de la même manière qu’accoucher c’est “donner la vie”, allaiter c’est nourrir cette vie, c’est assurer à l’enfant que tous ses besoins sont et seront comblés en fonction de sa croissance et de son évolution. Allaiter, c’est entrer en communion avec la nature qui nous entoure, les saisons, les autres êtres vivants, se relier à notre nature profonde, d’être humain, de mammifère, c’est faire ce que les femmes ont toujours fait depuis des siècles et des millénaires : assurer la survie de l’espèce. Ni plus, ni moins. Allaiter mon petit est une manière d’être à égalité avec les 5399 autres espèces de mammifères, ce n’est pas un choix, c’est une évidence qui conditionne la survie du nouveau-né et sa croissance future!…

En fait, porter la vie et allaiter mon petit ont été une révélation, une expérience de vie des plus enrichissantes qu’il m’ait été donné de vivre, la maternité m’a permis de m’aligner avec mon “moi” profond, d’accéder à une part de moi-même que je ne connaissais pas avant. Aujourd’hui, je peux non seulement dire que j’ai un avis sur la question mais en plus qu’allaiter un enfant est une aventure incroyable qui va bien au-delà du débat préparation commerciale / lait maternel !

Alors à toi la jeune femme qui n’attend pas encore d’enfant, à toi qui es enceinte et qui doute encore d’avoir du lait et que celui-ci soit suffisamment nourrissant, ou à toi jeune maman qui lis ce billet en doutant de tes capacités à allaiter ton enfant ou ton futur enfant, je veux te dire que tu as un superpouvoir ! Celui de mettre au monde ton petit et celui de le nourrir… Ton corps SAIT faire, il produira précisément ce que ton enfant lui réclame. Car la nature est si bien faite que notre lait n’est pas seulement parfaitement adapté à notre tout petit, il est aussi en adaptation constante dans le temps, en fonction de notre environnement et des besoins de l’enfant !

Bref, je suis un mammifère et dans la nature, les mammifères allaitent leur petit.

Andréa

INSTAMUM : @mamanrenardetpapaours

PROJET : @motherhood.into.the.wild

BLOG : mamanrenardetpapaours.com

Normalisons l’Allaitement

One thought on “Je suis un mammifère.

  1. J’adore ! Ton article est beau, je me reconnais.
    J’ai allaité ma fille juste après sa naissance, je l’allaite encore et elle a 8 mois et je l’allaiterai encore tant qu’elle le désire et en a besoin !
    Normalisons l’allaitement. C’est un acte naturel, beau, protecteur, de connexion avec son/ses enfants.
    Croyons en nous, en notre pouvoir. Oui, parce que tu as raison, nous avons le magnifique pouvoir de construire une vie in utero, de la faire naître au Monde et de l’entretenir avec cet elixir blanc, la proximité, le portage, cododo, cosleeping…
    Vive nous, vive les femmes, les mères…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *